Choeur Symphonia Symphonia, chœur symphonique et Sinfonietta, chœur associé

Le chant vous fait-il grimper aux rideaux ?

27 mai 2020

Pourquoi aime-t-on tant chanter ? Qu'est-ce qui nous pousse à rejoindre la chorale, le lundi soir, après une journée de travail et malgré les difficultés d'emploi du temps que cette assiduité peut comporter ?

Voici quelques réponses qui traduisent toutes la même sensation de plaisir physique, apaisante et euphorisante…et c'est la même chose pour les chanteurs professionnels.

             La soprano américaine Renée Fleming confie : « Lorsque je chante les quatre derniers Lieder de Richard Strauss, dans la dernière mélodie, j'atteins l'état méditatif, ma respiration ralentit, je peux me détacher complètement de ma vie de tous les jours, et cela m'arrive à chaque fois. »

            « Le chant est une forme de thérapie naturelle, explique Sarah Wilson, chercheuse américaine : lorsqu'on observe les IRM des personnes en train de chanter, on voit s'activer les régions motrices du cerveau, régions en charge de l'audition et de l'écoute, les régions en charge de la planification et de l'organisation, ainsi que celles qui renforcent le lien social et l'empathie. La complexité du chant est un vrai défi pour le cerveau, même si nous avons l'impression que c'est un processus très simple » conclut la chercheuse.

                                    CHANTER VOUS FAIT GRIMPER AUX RIDEAUX

Une addiction, c'est exactement de cela qu'il s'agit. Vous êtes sous l'emprise de la dopamine, ce neurotransmetteur qu'on appelle aussi la molécule du bonheur et dont la sécrétion s'apparente à celle provoquée par l'activité sexuelle ou la prise de drogue. Dans une étude de 2013, des chercheurs canadiens ont démontré que le circuit de récompense est activé par anticipation, ce qui vous pousse à renouveler l'expérience, encore et encore. Pour certaines personnes, l'émotion ressentie pourrait être si forte qu'elle ressemble à un orgasme , un état que les chercheurs appellent le «  frisson musical » !!

                                       CHANTER MUSCLE VOTRE CERVEAU

Comme les instrumentistes, les musiciens développent des circuits nécessaires à la production du son, notamment ceux liés aux micro-mouvements qui leur permettent de contrôler leur système vocal. Le fait d'associer les paroles à la musique, parfois dans une langue étrangère non connue du chanteur, oblige les circuits neuronaux à une gymnastique supplémentaire et plus les défis sont importants, plus notre cerveau est content…

                                          CHANTER  C'EST SE FAIRE UN BAIN DE JOUVENCE

Le chant, accessible à tous, vous fait du bien quel que soit votre âge : il agirait même comme une crème anti-rides sur vos neurones, en les préservant plus longtemps des effets du vieillissement. Et cela est valable pour les professionnels comme pour les amateurs !

Ainsi, écouter de la musique après un AVC favoriserait la récupération. C'est ce qu'indique une étude finlandaise conduite sur 2 ans auprès de 60 victimes d'AVC, répartis en 3 groupes et  publiée dans la revue Brain. Le 1er groupe écoutait de la musique de son choix( classique, jazz, pop…) 2 heures par jour, le 2ème groupe des enregistrements audio de livres  , le 3ème groupe n'écoutait rien.

Les membres du groupe «  musique » ont montré une amélioration de leur mémoire verbale dans 60% des cas, contre 18% dans le groupe livres et 29% dans le groupe témoin. Des études restent à mener pour mieux comprendre cet effet de la musique sur les mécanismes neurologiques. ( Le Quotidien du Médecin)

                                          CHANTER EVEILLE L'ALTRUISTE EN VOUS

Dans les stades ou au sein d'une chorale, vous avez tous connu ce moment d'élévation collective qui se répand comme une vague et vous pousserait à enlacer votre voisin : de nombreuses études démontrent que toutes les vertus du chant se trouvent démultipliées lorsqu'on chante en groupe. « Plus la chorale est grande, plus le plaisir est grand et le sentiment d'appartenance renforcé » écrit la chercheuse Isabelle Peretz.

Une caresse collective qui libère des endorphines dans le cerveau et diminue les hormones du stress : un sentiment d'appartenance comme celui entre la mère et son nouveau-né ou entre les amants après l'amour, grâce à l'ocytocine, hormone de l'attachement : «  chanter en chœur augmente la confiance en l'autre et favorise la coopération plutôt que la compétition. Les œuvres musicales ont une structure expressive suffisamment puissante pour imposer des états émotionnels communs à un grand nombre d'auditeurs. La musique peut mettre à l'unisson une foule entière » s'enthousiasme la chercheuse.

                                         CHANTER FAIT PASSER LE BLUES

Dépression, solitude, anxiété etc…pour les neuroscientifiques, le chant peut aider à passer le cap.Outre le feu d'artifice biochimique qui ne peut que vous aider à remonter la pente, le chant est indissociable de la respiration. Les yogis vous le diront : une respiration contrôlée mettra de l'ordre dans vos émotions. Une étude de 2010 nous renseigne : «  La respiration est en interaction avec nos états émotionnels, et l'anxiété, le stress induisent une respiration rapide et superficielle ; en faisant l'effort de respirer plus profondément et plus lentement, on arrive à la relaxation. Et l'effet de groupe est ici primordial : sur quelque 600 choristes ayant participé à une étude en Angleterre, une large majorité a déclaré que cette activité les aide à être plus heureux, leur donne une attitude positive envers la vie et contribue à leur bien-être.              

                                        CHANTER FAIT OUBLIER LES BOBOS

Comme l'explique le neurologue Pierre Lemarquis, : «  le cerveau du plaisir secrète de la morphine endogène, quand vous entendez une musique qui vous plaît, vous avez moins mal ».Une donnée scientifique largement utilisée dans la préparation à l'accouchement : «  les vibrations sonores aident à soulager la douleur et participent à rythmer les contractions,  et grâce au chant prénatal, la femme peut retrouver son souffle lors des contractions . Le chant prénatal permet ainsi à la femme de voir son seuil de tolérance à la douleur s'élever tout en restant pleinement là pendant l'accouchement » explique la praticienne Judith Bloch-Christophe.

Et si tous ces arguments ne vous suffisent pas, sachez que, grâce au chant, pas moins de 15 millions de Français ont une chance de sauver leur couple ! C'est ce qu'affirme Le Figaro en citant la toute nouvelle étude anglaise parue dans le British Medical Journal , selon laquelle une session de 20 minutes de vocalises par jour diminuerait considérablement le ronflement et l'apnée du sommeil !

      ALORS, AU NOM DE VOTRE CERVEAU OU DE VOS NUITS CALMES,    CONTINUEZ DE CHANTER !!

( Extraits d'articles publiés sur le site de Radio France)

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter concerts

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

Notre prochain concert

FaceBook

FaceBook