Choeur Symphonia Symphonia, chœur symphonique et Sinfonietta, chœur associé

Les bons mots du chef

0 commentaire

Par Bernard et les autres (devant la profusion de citations plus remarquables les unes que les autres, nous avons été obligés très arbitrairement, d’en limiter le nombre sinon, nous allions friser l’indigestion ou déclencher des crampes insupportables des zygomatiques ! Nous avons utilisé les caractères gras, pour celles que nous avons trouvé particulièrement …. savoureuses !….).

  • Ici il faut plutôt trottiner sur un sol gelé que s'enfoncer dans un sol boueux
  • Faites pas un son trop Canard WC
  • Plantez bien tous les piquets de la clôture sinon les vaches vont s'échapper
  • Faites pas votre « Carmen ! » dans la gorge ou dans la cloche de la vache
  • Plus direct…à la trancheuse de jambon
  • Trop bas…vous me faites la version A415 de Bach
  • C'est d'ma faute ? Je devrais peut-être chercher un boulot de plombier
  • Votre soufflé dans le four retombe d'un coup
  • (Dans Aïda) Alors les basses, les guerriers sont à la retraite
  • « Forte ! » Chantez fort au moins une fois dans votre vie
  • J'ai l'impression de vous faire manger votre petit pot de bébé à la cuillère
  • Je dois vous donner la becquée mesdames?
  • Vous conduisez une machine à vapeur et vous rajoutez des pelletées de charbon
  • Il faut enlever de la matière grasse au fromage
  • « Ironiquement » Ici Gounod a prévu une pause pour que les Basses puissent tourner la page
  • Faut que ce passage de Mireille sente plus la lavande
  • Sopranes ! ça fait trop patronage
  • Dans vos « gloria » restez bien adrénaline
  • Travaillez chez-vous ! J'en ai marre de vous enfiler la nourriture par les narines
  • Plus de garniture dans la bouchée à la reine, plus de quenelles, de béchamel, d'olives, champignons…
  • Le public paie pour voir votre tête, pas la couverture de votre partition
  • 76
  • Dans ce passage de Carmen les paroles c'est : « dans l'air nous suivons des yeux »…le chef
  • « cinque torri » c'est pas une pelle à grain mais une banderille
  • Ici j'ai des copeaux et des éclats de cordes vocales
  • Ce que vous me faites là c'est comme si vous plantiez des clous dans les fesses des spectateurs
  • Ce qui n'a pas été mangé en entrée ne doit pas se rattraper au dessert
  • Avant de faire votre note écoutez la petite voix de l'ange comme dans la tête du capitaine Haddock
  • Ecoutez mes indications sinon je rentre chez moi et on se revoit après le concert à la buvette
  • Basses…dans « l'amour est enfant de Bohême » rentrez comme une caresse
  • Moins de constipation messieurs
  • Vous avez fait la même erreur au concert, c'est rentré dans les gênes maintenant
  • On dirait une bouteille de Salvetat trop secouée
  • Ne boursoufflez pas le son
  • Dans votre « voici ! » on voit trop les étincelles de votre scie électrique
  • Votre « voici » fait trop magazine de salle d'attente chez le docteur
  • Avec une sensation d'éternité
  • Vous êtes trop crochesques ici
  • Mettez pas un « e » au milieu des 2 mots comme les Marseillais cong !
  • Mettez pas un coup de ponceuse à « Rey »
  • Sopranes, soyez comme des petites filles qui fleurissent une chapelle de St Jacques de Compostelle
  • Faut pas que la plus petite fleur du bouquet se fanne
  • Vous matérialisez trop le saut d'octave
  • Pas trop piano au moment de balayer la neige (Poulenc)
  • Ca sonne un peu vieux gâteau sec
  • Ne ratez pas et ne rotez pas la note d'octave
  • 77
  • Faites pas ça avec le couteau à pain entre les dents, mesdames
  • Faites vivre la note comme une parabolique
  • Pas trop ecclésiastiques
  • Allez un poil de plus dans le pathos
  • Il faut énergiser votre « qui propter »
  • (Dans la Misa tango) il faut que votre accent cherche un contretemps et non pas un temps
  • Sopranes charmez-nous faut pas qu'ça sonne « aie,aie,aie c'est dur »
  • Alti c'est un peu trop dans le jabot
  • Moins de constipation messieurs
  • Vous êtes trop découpe de contreplaqué
  • Votre « bona » fait vielle italienne à l'église
  • La glace bave de votre cornet
  • Passez la cinquième vous n'êtes pas sur un chemin tortueux
  • Moins de graisse…yaourt 0%…la Cocotte chante au dessus
  • Trop de respirations éléphantesques
  • « Hosanna » c'est pas «aux armes»
  • Si vous ralentissez trop la soliste à la fin meurt sur son contre ut
  • « quantus tremor » angoissant pas angoissé
  • Soyez plus cambrés
  • Au lieu de chanter la note vous me faites un syndrome du chien qui aboie
  • Tout ce qui est trop tard ne se rattrape pas après
  • 78
  • « Dies irae » restez en colère ne retombez-pas sur du Palestrina
  • Faites les « Dies irae » comme si vous engueuliez vos maris
  • Attention à vos « oh » les basses vous êtes trop Pères Noël
  • Ne chantez pas constipés…soulagez-vous
  • Faites vos voyelles dans le même museau
  • Les basses vous êtes un peu trombones asthmatiques
  • Vous étiez formidablement pas ensemble
  • Vous êtes trop cravatés les ténors, décoincez-vous ça vous fera du bien
  • Mettez plus d'aluminium dans la voix
  • On ne doit pas entendre le changement de formant…de braquet
  • Avec de l'électricité dans les fesses
  • Vous avez compris…désolé parfois je ne comprends pas ce que moi-même je dis
  • Ça doit partir comme un missile sol-air Nord Coréen
  • Vous êtes trop hésitantes comme des enfants égarés qui ont perdu leur maman
  • Ne faites pas la limace qui se déplace
  • « Te decet » C'est la déchèterie qui vous fait baisser y'en a partout sur les murs
  • Ici la soprano va au contre-ut il faut que le chœur lui botte le derrière
  • Ecoutez-vous les uns les autres comme disait Jésus
  • (Aux ténors trop sérieux) sinon ça va dans votre vie les ténors, dépressifs ?
  • Mesdames votre « e » ne le faites pas en position langue de belle-mère
  • Ténors, pas comme un animal malade dans un pré
  • Soyez emphatiques pas aphasiques
  • (Chef désespéré) j'crois que l'année prochaine j'vais prendre une carte de pêche
  • 79
  • « Kom, kom » comme sur un trampoline
  • Vous devez faire cette fugue comme les marmottes qui fuient à la montagne
  • Votre son est trop gnangnan
  • (Dans les saisons de Haydn) Il faut qu'on voie les volets qui claquent pendant l'orage
  • Vous n'avez pas besoin d'avoir l'air constipé
  • Ça psychote trop chez les sopranes
  • Ténors prenez un anti dépresseur
  • Vous entrez comme un camion sur le pont de Givors
  • Sopranes j'ai l'impression de devoir aller vous chercher au lit
  • Votre « Ach » doit déclencher une crise cardiaque aux auditeurs
  • Je sens que vous avez envie d'être en retard
  • Vous bourrez sur la dernière croche comme la dernière chaussette dans le coffre avant de partir en vacances
  • Je ne change pas mon geste c'est vous qui changez de cerveau
  • Un peu plus de bière pour faire glisser le bretzel
  • On dirait un hérisson écrasé sur la route
  • Basses vous faites trop toreros à la retraite

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *